Anticiper la saison chaude avec une bonne climatisation !

Lorsqu’arrive l’été, le climatiseur devient une nécessité pour tous. Les magasins connaissent donc une ruée extraordinaire sur ces appareils électroménagers. Il est également fréquent d’observer une hausse du prix en cette période. Face à cette situation, penser à installer son système de climatisation avant l’arrivée de la saison chaude pourrait être une excellente alternative. Non seulement vous serez en mesure de trouver un bon artisan, mais vous aurez aussi tout votre temps pour bien faire vos choix. Comment vous y prendre donc ? La réponse ici.

Le climatiseur réversible : ses fonctionnalités et avantages

Les climatiseurs ne servent pas qu’à rafraîchir votre domicile. De plus en plus de concepteurs y ajoutent des fonctionnalités supplémentaires pour améliorer votre quotidien. Bien qu’elles puissent varier d’un fabricant à un autre, certaines peuvent être considérées comme principales. En général, les dispositifs de climatisation vous proposent un mode froid pour refroidir l’air en été et un mode chaud pour réchauffer votre pièce en hiver ou en mi-saison. En ce sens, vous pouvez vous tourner vers une climatisation réversible multisplit qui combine à la perfection ces deux fonctionnalités.

À cela, certains dispositifs ajoutent un mode économie, une option de purificateur d’air ou une autre de déshumidificateur d’air. L’avantage est que vous pouvez réaliser de grandes économies d’énergie lorsque vous faites bon usage des différentes fonctionnalités proposées par votre dispositif de climatisation. Pour vous faciliter la manipulation de votre appareil, certains concepteurs l’équipent d’un écran et de commandes.

Les différents modèles de climatisation

Avec l’évolution de la technologie, le marché des climatiseurs regroupe aujourd’hui une grande diversité d’offres et d’appareils aux styles différents. Il s’avère donc important de les maîtriser au minimum afin de faire un choix optimal qui s’adapte à vos besoins.

climatisation réversible

La climatisation monosplit et multisplit

Les appareils de ce type sont composés d’au moins deux unités dont l’une s’installe à l’extérieur et l’autre à l’intérieur. Alors que la pièce extérieure évacue l’air chaud, la partie intérieure se charge de diffuser de l’air frais dans votre domicile. Ces deux unités sont reliées par des tuyaux dans lesquels circulent des fluides frigorigènes. Lorsque le système se compose d’une seule pièce interne, on parle de climatiseur monosplit. Dans le cas contraire où le dispositif se compose de plusieurs unités à l’intérieur (deux à cinq), on parle de climatiseur multisplit.

Lorsque vous décidez de choisir un climatiseur monosplit, vous avez le choix entre les modèles fixes et les mobiles. Dans le premier cas, les deux unités sont fixes, la partie interne étant fixée au mur ou dans le plafond. Dans le second cas, les deux pièces reliées par des gaines souples peuvent être déplacées grâce à des roulettes. Le multisplit quant à lui permet de rafraîchir plusieurs pièces à la fois et couvre une superficie maximale de 80 m². C’est le modèle le plus courant dans les habitations.

Les climatiseurs mobiles

Si vous recherchez une solution pour climatiser temporairement une pièce dont la superficie est comprise entre 20 et 30 m², choisir un dispositif mobile serait idéal. Ce dernier fournit une puissance moyenne de 2 à 3 kW et peut être déplacé sans difficulté d’une pièce à une autre grâce à des roulettes. Ce type d’installation convient le plus dans les régions où la saison chaude ne dure pas longtemps et n’est pas très forte. On distingue ici les dispositifs monoblocs et biblocs. À l’instar du split mobile, ces derniers se composent de deux blocs reliés par des liaisons frigorifiques et électriques non démontables. À l’opposé, les premiers se composent d’une seule unité reliée à un tuyau souple d’évacuation. Celui-ci peut être placé dans l’entrebâillement d’une porte ou d’une fenêtre ou encore dans une bouche de ventilation.

Les climatiseurs window

Ce modèle de dispositif de climatisation se compose d’un bloc unique qui intègre tous les éléments nécessaires à son fonctionnement : échangeurs intérieurs et extérieurs, compresseur, ventilation et ensemble du circuit frigorifique. Fonctionnant selon le principe de la condensation de l’air, il doit rejeter l’air chaud en dehors de la pièce climatisée. De ce fait, ce système est encastré dans un mur donnant sur l’extérieur ou dans une ouverture du bâtiment.

climatisation multisplit

Quel prix pour installer sa climatisation ?

Le prix de revient de votre système de rafraîchissement est un élément qui peut fortement influencer votre choix. Celui-ci inclut le montant pratiqué par le fabricant ou le revendeur du dispositif ainsi que le tarif appliqué par le professionnel choisi. Il dépend donc de l’artisan, de la marque et du système choisi.

Pour acquérir un climatiseur monobloc ou un monosplit, vous devez prévoir un investissement allant de 200 à 4000 euros. Par contre, vous devez dépenser un peu plus pour un modèle de climatisation multisplit dont le montant est compris entre 1500 et 4500 euros. Pour ce qui est de la pose, elle vous coûtera entre 1500 et 7000 euros. En général, le prix moyen pour l’installation d’une climatisation s’élève à 6830 euros, toute taxe comprise, avec une fourchette allant de 2480 à 11 180 euros. Toutefois, ce montant peut être influencé par les différentes aides offertes par l’État. Accessibles sous conditions de revenus, celles-ci peuvent vous aider à réduire considérablement le montant investi dans l’acquisition et la pose de votre climatiseur.

Bien choisir son climatiseur

Plusieurs critères sont à prendre en compte à l’achat d’un climatiseur. Tout d’abord, vous devez faire attention à la marque. Tournez-vous vers les plus connues telles que : Daikin, Mitsubishi, Panasonic, LG, Samsung, Fujitsu, etc.

Outre la marque qui est un critère qualité, vous devez considérer la performance globale de votre appareil. Pour cela, commencez par analyser la puissance du climatiseur. Selon l’isolation de votre domicile, vous devez prévoir entre 50 et 100 W par mètre carré pour le rafraîchissement de votre logement. La consommation énergétique est aussi un détail à ne pas oublier. Privilégiez des dispositifs économiques qui portent une inscription allant de A+++ à A sur l’étiquette d’énergie.

En dehors de la performance, vous devez prendre en compte les caractéristiques de votre logement. Votre choix doit dépendre de la superficie de votre demeure et du nombre de pièces que vous souhaitez rafraîchir. Tous ces détails doivent donc être pris en compte pour anticiper au mieux la saison chaude avec la climatisation.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *