Comprendre l’assurance habitation et éviter ses pièges

assurance multirisque habitation

L’assurance multirisque habitation est un dossier que l’on peine à regarder dans le détail malgré son importance. Votre maison abrite quasiment tout ce que vous possédez : votre famille, vos souvenirs et vos biens !

Il est donc primordial de plonger dans l’univers de l’assurance habitation pour comprendre mais également faire le point sur la manière dont vous êtes protégés. Clauses ou garanties utiles et inutiles, les assureurs ont créé des formules qui leur sont propres et il est nécessaire de faire jouer la concurrence pour obtenir le meilleur contrat possible.

Les personnes couvertes

Regardez tout d’abord qui est couvert par votre contrat : tous les gens sous votre toit ou nécessairement les personnes avec qui vous avez un lien familial ?

Les catastrophes naturelles

Au-delà des invasions extraterrestres, des météorites de 8 km s’abattant sur votre quartier ou des raz-de-marée, des catastrophes plus “basiques” comme les sécheresses ou les inondations peuvent être la source de dégâts considérables. Le décret au Journal Officiel est l’élément déclencheur de la prise en charge.

En revanche, en cas de sécheresse, gare à la franchise ! De plus, il peut y avoir conflit entre experts pour définir qui doit vous indemniser. En effet, le constructeur du logement peut être appelé à payer du fait de la garantie décennale et il va sûrement évoquer le caractère imprévisible de l’aléa climatique. Résultat : votre indemnisation se fait attendre.

Les franchises

Ces bonnes vieilles franchises sont souvent la goutte d’eau qui font déborder le vase (surtout en cas d’inondation) car il est toujours difficile d’accepter de mettre la main à la poche après un sinistre.

Si vous connaissez bien votre contrat, il vous sera plus simple d’accepter cette extorsion comprises entre 0 et 2000 € en moyenne.

Bien mobilier et objets de valeur

Négociez bien la valeur de vos biens mobiliers, soyez au plus près de la réalité car les assureurs ont la fâcheuse tendance d’avoir la main un peu lourde sur la valeur des biens estimées et donc de charger la prime d’assurance.

Les biens mobiliers sont les meubles courants (TV, tablette, fauteuils, canapés, etc.). Si le montant de vos objets de valeur commence à être trop important, il y a fort à parier qu’il sera plus intéressant de recourir à une assurance spéciale hors du contrat d’assurance habitation.

La garantie en responsabilité civile

Il s’agit d’une garantie obligatoire dans l’assurance habitation pour couvrir les réparations dues aux dommages que vous pourriez causer à autrui ou à des biens matériels.

Appartenance des biens

Comment prouver à l’assurance que vos biens volés ou endommagés vous appartenait bien ? L’assureur va vous demander des preuves que les cendres que vous montrez sont bien celles de votre violon Stradivarius comme vous le prétendez.

Conservez vos factures ou mieux scannez-les et hébergez-les en ligne pour pouvoir les présenter au besoin. Si vous ne disposez pas des factures, des photos pourront prouver votre bonne foi.

Règles de sécurité

Les contrats mentionnent des règles de sécurité à respecter par l’assuré. L’assurance peut par exemple imposer d’avoir une serrure 3 points sur la porte d’entrée ou des barreaux aux fenêtres du rez-de-chaussée. Respectez ou négociez ces règles car en cas d’effraction et de vol, vous donnerez le bâton pour vous faire battre si vous n’êtes pas en règles avec votre contrat.

En conclusion, demandez des devis dans un maximum de compagnies d’assurances, exposez clairement et avec honnêteté votre situation (valeur des biens, nombre de pièces, etc.) et négociez !

Utilisez un comparateur d’assurances en ligne pour gagner du temps comme LesFurets.com par exemple : cliquez ici pour en savoir plus sur l’assurance habitation.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *