Comment poser un portail

comment installer un portail maison

La pose d’un portail est accessible à tout bricoleur à condition de respecter quelques règles techniques. En général, un portail est vendu avec tous les accessoires nécessaires à sa pose, c’est à dire pentures, paumelles et gonds à sceller (dans le cas contraire, voir la liste des éléments à se procurer).

Les produits

  • Portail à 1 vantail ou à 2 vantaux
  • Portillon
  • Gonds ou pattes de scellement ou gonds à visser
  • Arrêt de portail
  • Verrou
  • Serrure
  • Cales
  • Graisse
  • Peinture anti-rouille

L’outillage

  • Niveau
  • Fil à plomb
  • Règle
  • Marteau
  • Ciseau à pierre
  • Truelle fine
  • Tournevis
  • Mètre
  • Auge
  • Burin
  • Pinceau
  • Foret à fer
  • serre-joints
  • Planchettes

Le portails et ses éléments constitutifs

Les dimensions du portail sont définies par ses cotes hors tout (distance entre chaque pilier)

Sens d’ouverture

Pour connaître le sens d’ouverture : se placer à l’extérieur de la propriété. Il y a ouverture à droite lorsqu’en poussant sur la poignée d’entrée, la barrière s’ouvre vers la droite lorsque l’on rentre.

L’ouverture est à gauche lorsque la barrière s’ouvre vers la gauche.

Les pentures

Elles se vissent généralement sur les menuiseries, elles pivotent autour des gonds (qu’il faut sceller sur les piliers).

Leur dimension est fonction de la grandeur du portail à soutenir.

Des pentures coudées sont nécessaires si les vantaux s’ouvrent sur un terrain en pente.

Les paumelles

Elles peuvent être vissées ou soudées suivant les modèles de portail métallique.

Le butoir ou sabot à sceller

Il limite la course des vantaux et permet leur alignement en position fermée.

Le verrou

Il se visse sur le montant bas du vantail dépourvu de serrure. L’extrémité du verrou vient se loger dans le sabot, maintenant ainsi le battant fermé.

Le modèle de la serrure

Il est directement lié au sens d’ouverture de la barrière sur laquelle elle est vissée.

Les arrêts de portail

Ils empêchent le vent de refermer les barrières lorsque celles-ci sont ouvertes.

installer un portail

Sceller son portail

Les barrières

Avant d’entreprendre la construction des piliers, acheter les barrières en considérant les jeux fonctionnels.

La technique

Mesurer l’écartement des gonds ou pattes de scellement et tracer la position des trous de scellement, au milieu de la face interne des piliers. La base du portail doit avoir une garde au sol de 3 à 5 cm environ.

A l’aide d’un marteau et d’un burin, percer les trous de scellement de 5 à 6 cm de côté et d’une profondeur au moins égale à celle des pattes de scellement.

Dépoussiérer les trous à l’aide d’un pinceau.

Mouiller abondamment les trous de scellement à l’aide d’une éponge. Ceci améliorera l’adhérence du mortier de scellement sur le pilier.

La mise en place des vantaux

Le calage horizontal

Quelle que soit la configuration du terrain, le portail doit toujours être calé horizontalement.

Fixer les pentures sur les vantaux (le cas échéant).

Assembler leurs gonds et présenter l’ensemble entre les piliers.

S’assurer que les pattes de scellement se logent sans contrainte dans leurs trous réciproques.

Caler le portail en position fermée. Afin de faciliter le calage horizontal, utiliser des cales biseautées sur lesquelles il suffit de frapper avec un marteau pour régler le niveau.

Le calage vertical

Placer entre les deux vantaux deux cales d’épaisseur différente afin de compenser le léger affaissement des barrières dû à leur masse, après scellement.

La fixation des pentures

Si le terrain est plat : le portail peut pivoter horizontalement. Les pentures hautes et basses sont fixées symétriquement.

Si le terrain descend dans le sens de l’ouverture : le portail peut aussi pivoter horizontalement. Mais en position ouverte, le bas du portail ne sera pas parallèle au sol.

Si le terrain monte dans le sens de l’ouverture : le portail doit aussi monter en s’ouvrant pour ne pas accrocher le sol et pouvoir s’ouvrir complètement.

Le scellement des gonds

Mettre un peu de ciment à prise rapide ou du mortier de scellement prêt à l’emploi dans le trou.

Placer la patte de scellement.

Loger dans le mortier quelques morceaux de briques concassées afin de bloquer la patte et de renforcer sa fixation.

Terminer le scellement en comblant le trou de mortier et de lisser la face avec la truelle.

Attendre au moins 2 à 3 jours avant de retirer les cales du portail.

comment installer un portail

Automatiser le portail

Il ne vous reste plus qu’à automatiser votre portail si vous le souhaitez avec une motorisation à bras coudé, à vérin ou coulissant.

Le choix de la motorisation va être motivée par l’espace disponible mais aussi et surtout le poids du portail.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.