Comment faire une isolation thermique par l’extérieur ?

Comment faire une isolation thermique par l’extérieur ?

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est la solution la plus efficace pour isoler sa maison. Néanmoins, il s’agit d’un chantier de rénovation assez lourd, et coûteux. Dès lors, il est important de bien préparer l’isolation extérieure d’une maison. Cette page vous explique en détail comment isoler sa maison par l’extérieur, et quel est le budget lié à une telle opération.

Pourquoi isoler sa maison par l’extérieur ?

L’Isolation Thermique par l’Extérieur, également connue sous l’acronyme ITE, est une solution d’isolation des murs extérieurs. Elle consiste à envelopper un bâtiment à l’aide d’un matériau isolant, puis à protéger cet isolant sous un enduit ou un bardage.

Pour vous informer en détail sur ces travaux d’isolation thermique, nous avons interrogé Daniel Sirène, directeur de DSD Rénov, entreprise d’isolation thermique en Île-de-France. Ce dernier nous a notamment informés sur les avantages (et limites) de ce type de travaux.

Dans les faits, l’ITE est un chantier qui a de nombreux atouts :

  • Isoler sa façade par l’extérieur permet de créer une isolation thermique continue, sans pont thermique. C’est la méthode d’isolation la plus efficace.
  • Les travaux ayant lieu à l’extérieur du bâtiment, ils permettent d’isoler une maison ou un immeuble sans déranger les habitants et sans aucun impact sur les intérieurs.
  • L’isolation par l’extérieur permet de conserver la surface habitable. Alors qu’une isolation intérieure va légèrement réduire la surface d’une pièce, l’ITE vous permet de conserver plus d’espace en intérieur.
  • Il s’agit d’un chantier deux-en-un, puisque vous allez non seulement isoler les murs, mais aussi réaliser un ravalement de façade.

En revanche, les chantiers d’isolation extérieure sont nettement plus coûteux que ceux d’ITI (isolation thermique par l’intérieur). Le budget nécessaire peut être deux à trois fois plus élevé pour une ITE que pour une ITI.

Daniel nuance néanmoins ce défaut : « l’isolation extérieure doit avant tout être considérée comme un chantier de façade, plus que comme un chantier d’isolation. Dans les faits, il serait peu cohérent de réaliser l’isolation d’une façade récemment ravalée. Mais isoler une façade en mauvais état est un calcul intéressant, puisque vous aurez quoi qu’il en soit besoin de ravaler la façade. C’est aussi l’une des rares manières d’obtenir des aides de l’État pour un ravalement, ce qui est bon à savoir !».  

Comment faire une isolation thermique par l’extérieur (ITE) ?

Après avoir vu les intérêts d’une isolation extérieure de maison, étudions à présent la réalisation de ces travaux de rénovation énergétique.

Les étapes d’une ITE

L’isolation d’une façade par l’extérieur est un chantier assez lourd, puisqu’il nécessite la mise en place d’un échafaudage et une réfection de la façade.

Ce chantier va généralement passer par les étapes suivantes :

  1. Pose d’un échafaudage : le chantier débute par une mise en sécurité et l’installation d’un échafaudage, qui va permettre de travailler sur la façade.
  2. Traitement et nettoyage de la façade : une ITE se réalise sur une façade propre et saine. On débute donc par un traitement antifongique et par un nettoyage de la façade. Le façadier doit également s’assurer que le mur est sain. En cas de soucis (remontées capillaires, fissures, etc.), il est important de traiter la façade avant de l’isoler.
  3. Pose d’un isolant thermique : les panneaux isolants sont ensuite fixés sur le mur extérieur. On utilise généralement la pose calée chevillée, qui utilise dans un premier temps de la colle, puis des chevilles de fixation.
  4. Application d’un sous-enduit armé : pour protéger l’isolant et assurer son étanchéité, on réalise le plus souvent un sous-enduit armé, c’est-à-dire un enduit posé sur une armature métallique. Cette technique assure le maintien de l’enduit et sa solidité.
  5. Finition : enfin, on peut réaliser la finition à l’aide d’un enduit ou d’un bardage. On profite de cette étape pour traiter tous les points singuliers de la façade (essentiellement les portes et les fenêtres).

Cette technique permet ainsi d’offrir une isolation optimale de la façade, tout en la rénovant intégralement.

Quel isolant pour une ITE ?

Une isolation thermique par l’extérieur se fait exclusivement à l’aide de panneaux isolants rigides. Ces derniers sont en effet plus simples à manipuler, et profitent d’une meilleure durée de vie.

Côté isolants thermiques, les choix sont nombreux :

  • Polystyrène expansé,
  • Polystyrène extrudé,
  • Laine de roche,
  • Laine de verre,
  • Mousse résolique,
  • Fibre de bois,
  • Laine de chanvre,
  • Liège, etc.

Daniel nous conseille à nouveau sur ce point : « Il faut bien comprendre que le choix de l’isolant a un impact non négligeable sur le prix. Si vous cherchez l’ITE la moins chère, vous allez forcément opter pour du polystyrène expansé. Mais certains de nos clients chez DSD préfèrent des solutions plus écologiques et saines. On leur conseille alors la fibre de bois… Mais l’écart de prix entre ces deux matériaux peut facilement représenter plusieurs milliers d’euros sur un projet ! ».

Une alternative entre isolant pas cher et isolant naturel (et donc coûteux) ? Daniel conseille la laine de roche, un peu plus coûteuse que le polystyrène, mais qui bénéficie d’une meilleure isolation phonique et surtout d’un meilleur comportement au feu, le polystyrène étant toxique en cas d’incendie.

Quelle finition pour une isolation extérieure ?

Par-dessus l’isolant, une ITE offre une fois encore différentes options.

On peut ici distinguer deux principales possibilités  :

  • L’enduit de façade : les ITE sous enduit sont les plus fréquentes. On trouve même des panneaux isolants pré-enduits, qui peuvent faciliter la réalisation du chantier. Une ITE permet généralement tout type d’enduits (à la chaux, au ciment, enduits organiques, etc.).
  • Le bardage de façade : l’autre option est la pose d’un bardage extérieur en bois, en PVC ou même en métal ! Mais c’est un choix plus coûteux, et qui va changer radicalement l’aspect extérieur du bâtiment.

« Attention à toujours vous renseigner au sujet des règles d’urbanisme avant une ITE, nous rappelle Daniel, car toutes les finitions ne sont pas forcément acceptées. Le projet même de l’ITE peut être refusé dans certaines zones classées. On peut alors éventuellement se rabattre sur un enduit extérieur isolant. ».

Quel est le prix d’une isolation thermique par l’extérieur ?

Et niveau budget, qu’en est-il ? Comme vu plus haut, le prix d’une isolation thermique par l’extérieur est généralement élevé.

En moyenne, le coût d’une ITE peut osciller entre 130 et 190 euros par mètre carré TTC. Cela représente donc un budget situé entre 13 000 et 19 000 euros pour isoler une façade de 100 mètres carrés.

Des coûts supplémentaires sont néanmoins à prévoir si vous êtes à la recherche d’isolants écologiques (liège, fibre de bois, laine de chanvre) ou si vous optez pour une ITE sous bardage. Le coût total des travaux peut ainsi grimper jusqu’à 300 euros par mètre carré, dans certains cas !

La meilleure manière de bien maîtriser son budget est bien évidemment de demander conseil à une société locale. Si vous envisagez de toucher les aides de l’État (notamment Ma Prime Rénov’), pensez bien à faire appel à une entreprise RGE.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.