Choisir un abri de jardin

Abris-de-jardin

En 2012, nos chers politiciens ont eu la bonne idée de taxer les constructions et aménagements supplémentaires à l’extérieur des maisons. Les abris de jardin sont concernés si leur surface supérieure à 5 m² et d’une hauteur supérieure à 1m80. Il suffit donc de ne pas entrer dans ces critères pour éviter cet impôt injuste cette taxation.

Entre 5m² et 20m², il est nécessaire de faire une demande préalable de travaux à la mairie. Au-dessus de 20m², il faut demander un permis de construire.

Cette introduction faite, passons au sujet qui nous intéresse : les abris de jardin !

Abris-de-jardin-05

Choisir son abri de jardin

Avant de choisir un abri de jardin, il faut déterminer son emplacement. Une fois l’emplacement choisi, il devient plus simple de décider d’une surface en fonction également de son utilité.

Est-ce une simple surface de stockage et de rangement ou une véritable nouvelle pièce faisant office d’atelier ou, mieux, d’espace de détente ou bien-être avec spa ?

Le budget va donc dépendre des critères précédents (surface, fonctionnalité) mais également des matériaux utilisés (résine, métal, bois, etc.).

Abris-de-jardin-03

Il est conseillé de prévoir une couverture de toit si vous optez pour un abri de jardin en bois, contrairement aux abris en résine ou en métal.

Abris-de-jardin-02

Le bois nécessite par ailleurs un entretien spécifique mais présente l’avantage d’avoir beaucoup plus de charme que le PVC (qui ne demande pas d’entretien) ou le métal (qui a une bonne longévité), de proposer une meilleure isolation et … une odeur sympathique 🙂

Abris-de-jardin-04

Le prix d’un abri de jardin de moins de 5 m²

Le type de toit, la porte, la serrurerie et la présence (ou non) de fenêtres font beaucoup fluctuer les prix.

  • Abri de jardin en métal : de 150 à 2500 €
  • Abri de jardin en résine : de 200 à 1500 €

N’oubliez pas la dimension esthétique en décorant non-seulement l’abri de jardin en lui-même par de la peinture s’il est en bois, des jardinières mais également en soignant ses bordures, en traçant un chemin (avec des pas japonais par exemple) qui conduit vers sa porte.

Vous pouvez également illuminer l’abri la nuit par des spots solaires judicieusement placés, en cohérence avec l’éclairage de votre jardin.

Vous savez tout ! A vous de jouer à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *