Rénovation thermique : l’impossible économie ?

Que ce soit pour des achats ou des travaux, toute aide pouvant permettre de réduire nos dépenses est la bienvenue. C’est également le cas lorsque nous envisageons de faire une rénovation de notre logement. Ce sont en effet des travaux qui demandent un budget conséquent. Toutefois, il existe des solutions simples et efficaces pour réduire ce budget. Mais avant de vous parler de ces possibilités, voyons d’abord l’intérêt d’effectuer une rénovation thermique.

Les avantages de la rénovation thermique

Également appelée rénovation énergétique, la rénovation thermique est un ensemble de travaux effectués sur une maison déjà construite. Elle vise à réduire la consommation d’énergie du logement, ce qui contribue ainsi à diminuer le montant des factures d’énergie. Cependant, les travaux à réaliser peuvent parfois être conséquents. Dans ce cas, il est recommandé de faire un audit énergétique avant de rénover le logement afin d’éviter les mauvaises surprises.

Pour que l’audit soit bien fait, il est fortement conseillé de contacter une structure qualifiée et compétente. Celle-ci mettra à votre disposition des experts qui vont évaluer les besoins en énergie de votre domicile afin de déterminer avec précision les principaux travaux à effectuer. Parmi ces derniers, il y a l’isolation, le chauffage et la ventilation. Il faut toutefois souligner que l’intérêt de réaliser des travaux de rénovation énergétique ne se limite pas uniquement à une diminution des factures.

rénovation thermique, comment faire des économies

Pourquoi est-il nécessaire de faire une rénovation thermique ?

La rénovation thermique est une solution à la fois sociale, économique et écologique. Vous n’êtes pas sans savoir que le prix de l’électricité est à la hausse depuis peu et fluctue beaucoup. En optant pour une rénovation thermique, vous vous mettez à l’abri de cette hausse de prix, car votre énergie ne dépendra plus en grande partie de l’énergie extérieure.

En dehors de cet aspect économique, vous bénéficierez d’un confort optimal au sein de votre maison. Une rénovation thermique bien faite vous permet de rester bien au chaud en hiver et bien au frais en été, et ce, sans pousser le chauffage ou la climatisation à leur maximum. Le reste de l’année, vous bénéficiez d’une température confortable et douce.

De plus, cette opération vous permettra d’éliminer de votre logement l’air vicié qui s’avère très nocif. Sur le plan écologique, le gouvernement a pris des mesures depuis quelques années afin de rendre notre parc immobilier plus respectueux de l’environnement. Si les nouvelles constructions sont soumises aux normes RT2012, RT2020 et autres pour proposer des logements ayant un seuil thermique acceptable, les anciennes constructions n’en sont pas encore là.

Le parc immobilier rejette en moyenne près de 30% de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La rénovation thermique n’apparaît donc plus comme une option, mais bien une réelle nécessité. Dans certaines régions, cela constitue même une norme dont le non-respect vous expose à des amendes. Il est alors indispensable de procéder à ces travaux d’autant plus que vous disposez de nombreuses possibilités pour diminuer votre budget.

Est-il possible d’économiser sur sa rénovation thermique ?

La rénovation énergétique fait partie des travaux les plus budgétivores dans le domaine de l’immobilier. À moins de ne vouloir faire les choses qu’à moitié, vous devez prévoir un budget assez conséquent. Mais en appliquant ces quelques conseils et astuces, vous parviendrez à économiser sur les dépenses liées à votre rénovation thermique.

Réduisez votre consommation

Lorsque vous prévoyez de faire une rénovation énergétique, vous devez disposer d’un système de chauffage, de ventilation, etc. L’idée est donc de supprimer les éléments qui ne vous sont pas très utiles afin de mieux entrevoir ceux dont vous avez réellement besoin. Aussi, il est parfois conseillé d’installer des robinets électrostatiques ou des thermostats d’ambiance.

En général, le plus gros des dépenses énergétiques est recensé au niveau du chauffage. Pour limiter ces dépenses, vous pouvez programmer le chauffage, réduire la consommation d’eau chaude et couper les appareils électroménagers que vous n’utilisez pas. En outre, privilégiez l’utilisation des lampes LED et éteignez toujours la lumière quand vous n’en avez plus besoin. Enfin, n’hésitez pas à comparer le prix de plusieurs fournisseurs d’énergie et changer le vôtre s’il est trop onéreux.

Effectuez des travaux ciblés

C’est l’occasion de déterminer le niveau de performance de votre demeure. Il en existe trois types. Vous avez d’abord les maisons énergivores. Elles ne disposent d’aucune régulation et sont constamment chauffées à une température comprise entre 21 et 22 ° C.

Ces maisons sont caractérisées par une isolation défaillante, des appareils de chauffage toujours en marche ou en veille et des lumières qui sont allumées même dans des pièces non utilisées. Ce type de logement nécessite une rénovation globale. Viennent ensuite les maisons avec une efficacité moyenne. Elles disposent le plus souvent d’un thermostat d’ambiance non programmable et de robinets thermostatiques.

Ces logements bénéficient d’une isolation minimum avec la présence de nombreux ponts thermiques. Les appareils non utilisés sont débranchés et les lumières ne sont allumées qu’en cas de besoin. Le chauffage tourne autour de 19 et 20 °C. Dans ce cas, un renforcement des systèmes déjà présents est souvent suffisant pour améliorer le niveau de performance.

Enfin, il y a les maisons économes d’énergie. Également chauffées entre 19 et 20 °C, elles disposent en revanche d’un thermostat d’ambiance programmable et d’une isolation conforme à la norme RT2012. Ces logements disposent aussi de limiteurs des débits d’eau et d’un mousseur. Pour ce type d’habitation, des réglages minimes sont à prévoir. La règle étant que plus une habitation est performante et moins elle dépense en énergie. Par conséquent, moins il y a de lourds travaux de rénovation à effectuer.

rénovation thermique, astuces pour réduire les coûts

Renseignez-vous sur les aides aux travaux disponibles

Pour accompagner les ménages qui se lancent dans la rénovation énergétique de leurs habitations, de nombreuses aides du gouvernement sont disponibles. Nous pouvons citer entre autres : le Programme Habiter Mieux, le Crédit d’Impôts Transition Energétique (CITE), les aides de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro, etc. Chacune de ces aides subventionne votre projet de rénovation selon plusieurs critères. L’éligibilité à ces offres dépend aussi de nombreux paramètres comme vos revenus, l’état de la maison, etc.

Confiez votre projet à des professionnels

Généralement, pour chaque type de travaux à réaliser, il est important de suivre les règles d’une architecture bioclimatique. Il s’agira de profiter des apports passifs du soleil venant du Sud en limitant par la même occasion les pertes d’énergie au Nord. Une telle configuration ne pourrait être obtenue que par l’expertise de professionnels en rénovation thermique.

De plus, ils sont en mesure de vous fournir un état des lieux détaillé de votre maison en termes d’énergie. Ils pourront ainsi déterminer et effectuer les travaux nécessaires de manière précise et efficace. Enfin, certaines aides ne sont accessibles que si votre budget a été établi par une structure agréée. L’astuce ici est de demander un minimum de trois devis auprès de plusieurs structures différentes pour une comparaison afin de choisir le plus abordable.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *