Qu’est-ce que l’électroérosion ?

Electroerosion

Longtemps réservée pour l’usinage d’outillages et de moules, l’électroérosion occupe à présent une grande place sur le marché. Grâce à l’avancée des technologies, le principe de l’automatisation et la robotisation, l’EDM ou Electrical Discharge Machining ne cesse d’innover et de se concentrer vers l’acquisition de nouvelles parts de marché. Mais, à quoi sert l’électroérosion ?

Qu’est-ce que l’électroérosion ?

À la base, l’électroérosion se traduit comme un procédé d’usinage qui vise à enlever une partie de la matière d’une pièce en usant de décharges électriques. Le moyen le plus facile de comprendre l’électroérosion est d’imaginer la foudre violente et dévastatrice qui frappe le sol. Durant ce phénomène, des centaines voire des milliers de décharges électriques se forment par seconde puis elles laissent des traces indélébiles de leur passage sur le sol. L’électroérosion fonctionne du même principe que cette foudre, sauf que l’activité se passe dans une usine et réclame l’utilisation de 4 éléments fondamentaux : la pièce, l’électrode, l’électricité et le diélectrique.
Actuellement, nous pouvons distinguer trois sortes de technologies électroérosion qui sont :

  • l’électroérosion par fil qui consiste à découper la pièce par le mouvement de celui-ci ;
  • l’électroérosion par enfonçage : une électrode disposant d’une forme complémentaire à celle à usiner sera enfoncée à l’intérieur de la pièce ;
  • le perçage est une technique exotique et rapide, car l’électrode tubulaire perfore les alliages aux propriétés résistantes.

Pourquoi utiliser l’électroérosion ?

Bien que l’électroérosion ne procure pas une grande vitesse au niveau de l’enlèvement de matières, elle offre une véritable précision pour l’aspect dimensionnel. Le principal avantage de ce procédé se trouve dans sa capacité d’usinage, car il présente une précision incomparable durant l’enlèvement de la matière. Peu importe la dureté du métal, la précision reste le point fort de l’électroérosion.

Nous pouvons déduire que les machines servant à l’électroérosion conviennent parfaitement à un travail d’usinage qui réclame une importante précision ou encore la réalisation de nombreuses empreintes de moules par injection. Ainsi, le secteur de l’outillage s’appuie sur ce principe pour faire l’usinage des zones d’empreintes ou des matrices de mise en forme comme la fonderie, l’injection plastique, l’emboutissage ou la forgerie.

Parfois concurrencée par d’autres solutions comme l’Usinage Grande Vitesse, l’électroérosion reste un procédé irremplaçable et indispensable du point de vue technique et économique pour certaines géométries complexes.

Quels sont les secteurs demandeurs de l’électroérosion ?

En général, les différentes sortes d’électroérosions peuvent se répartir sur plusieurs secteurs.

L’électroérosion à fil dans l’huile

Cette pratique s’adresse aux demandeurs dans le domaine de l’horlogerie, du médical et des produits de luxe. Les pièces découpées sont recherchées par les secteurs de l’aéronautique, de l’énergie, de la connectique et de l’automobile pour leurs précisions.

L’électroérosion à fil dans l’eau

Ce sont les entreprises réalisant des activités spécifiques qui réclament les pièces issues de cette technique. Parmi les domaines d’activité, il y a l’énergie, la connectique, le médical, l’automobile, l’aéronautique, le luxe et l’horlogerie.

L’électroérosion par enfonçage

Cet usinage se distingue par son pouvoir à réaliser diverses formes complexes et ne présenter aucun aspect débouchant. Par conséquent, l’industrie de l’énergie, de la connectique, de l’aéronautique, du médical, du luxe et de l’horlogerie réclame l’électroérosion par enfonçage.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *