Profiter de l’été pour entretenir sa cheminée

Sauf dans le cas où vous vous trouvez en Alaska ou au Pôle Nord, votre cheminée devrait être à l’arrêt actuellement. Profiter donc de la belle saison pour l’entretenir avant sa prochaine utilisation. Comment s’y prendre ?

Pourquoi entretenir sa cheminée ?

Dans le Nord, notamment à Lille, on aime profiter d’une belle flambée dans la cheminée les soirs d’hiver. Que ce soit pour lire au chaud, pour griller des châtaignes ou pour papoter en famille, la cheminée est devenue un indispensable pour garantir le confort de la maison. Pourtant, une fois l’hiver terminé, bon nombre d’entre nous ont tendance à la négliger. Mais une cheminée doit être ramonée au moins deux fois dans l’année. Sans cela, vous vous exposez à des risques.

Ramonage

Une cheminée non ramonée, un danger pour la santé et la sécurité

L’entretien de la cheminée est une obligation légale. L’article 31.6 du Règlement Sanitaire Départemental exige que le ramonage des conduits de fumée soit fait périodiquement. Ceci afin d’assurer son bon fonctionnement, mais surtout pour éviter les risques d’incendie ou d’émanation de gaz. À chaque fois que la cheminée est utilisée, de la suie et des cendres se déposent sur les parois. Si celles-ci s’accumulent trop, elles peuvent s’embraser rapidement lors d’un allumage et mettre le feu dans tout le conduit. Il peut aussi arriver que ces dépôts obstruent la cheminée. Celle-ci va alors refouler des gaz qui peuvent être toxiques et qui peuvent se répandre dans toute la maison. Raison pour laquelle procéder à un ramonage de votre cheminée à Lille est indispensable.

Une cheminée non ramonée, un danger pour le portefeuille

Une cheminée non entretenue n’impacte pas uniquement la santé, mais aussi les finances. Si un incendie est provoqué par un feu de cheminée, votre compagnie d’assurance ne couvrira les sinistres que si vous présentez un certificat de ramonage. Sans ce document, votre assureur peut se dédouaner si le mauvais entretien de la cheminée est à l’origine de l’incendie. Vous devrez ainsi prendre en charge la totalité du sinistre. Par ailleurs, l’entretien de la cheminée étant une obligation légale, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros si celui-ci n’a pas été fait. Si l’incendie a fait des blessés ou des victimes, vous pouvez également être poursuivi légalement.

Faut-il faire appel à un professionnel pour le ramonage d’une cheminée ?

La législation impose que le ramonage d’une cheminée soit effectué deux fois par an au moins, dont une fois durant son utilisation. Le ramonage est un travail qui nécessite une certaine qualification et un matériel adéquat. De plus il peut être dangereux puisqu’il se pratique en hauteur, notamment pour l’entretien extérieur. Il implique également le contact avec des déchets qui peuvent être toxiques. Faire appel à un ramoneur professionnel vous garantit un entretien fait dans les règles et en toute sécurité. Il saura détecter les éventuels problèmes de votre cheminée et pourra vous en livrer les solutions.

Le métier de ramoneur est réglementé et le professionnel doit avoir une habilitation pour exercer. Si celui-ci exerce sans diplôme, il s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 7 500 euros. Il ne pourra également pas vous fournir le certificat de ramonage indispensable aux assureurs en cas d’incendie. Son habilitation peut être vérifiée dans le registre du commerce et des sociétés de votre commune ou en ligne. Pour vous assurer un travail de qualité, veillez à vérifier si le professionnel, entité physique ou morale, est labellisé « Qualibat ». Ce certificat évalue le ramoneur en fonction de ses compétences et de sa régularité. Vous pourrez également trouver un bon ramoneur en faisant confiance au bouche-à-oreille.

Peut-on effectuer le ramonage soi-même ?

En règle générale, il est préférable de toujours faire appel à un professionnel pour effectuer ce type de travaux. Surtout que vous aurez besoin de lui pour le certificat de ramonage. Il est donc conseillé de faire appel à ses services pour les deux fois réglementaires. Il vous sera par contre possible de procéder à un nettoyage quotidien pour diminuer les dépôts de suie. Vous pourrez par exemple nettoyer l’âtre et/ou l’insert après chaque utilisation. Avant de vous lancer dans cette aventure, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel. Cela vous évitera les accidents et autres désagréments.

Quand ramoner sa cheminée ?

Il n’y a pas de règle spécifique concernant la meilleure période pour effectuer un ramonage. Toutefois, il est préférable de faire appel à un professionnel avant et pendant la période de chauffe. Avant, pour déceler les éventuels soucis et y remédier avant l’utilisation et pendant pour garantir son bon fonctionnement. Habituellement, on privilégie le printemps pour réaliser le ramonage. À cette période, la cheminée n’est plus autant sollicitée et les dépôts seront encore faciles à enlever. L’été est également une bonne période. On évitera de s’y prendre en automne, car les carnets d’adresses des ramoneurs risquent d’être bien remplis à cette période.

Ramonage mécanique ou chimique ?

Le ramonage mécanique ou manuel est la technique habituellement utilisée. Celui-ci consiste à débarrasser les parois de la cheminée des traces de suie à l’aide d’un hérisson, une tige métallique munie d’une brosse circulaire. Le ramonage mécanique doit obligatoirement être effectué par un ramoneur professionnel.

Le ramonage chimique, quant à lui, consiste à brûler des produits chimiques pour éviter l’accumulation des résidus dans les conduits. Pour ce procédé, on pourra utiliser soit de la poudre de ramonage soit des bûches ramoneuses. Cette technique est souvent utilisée en complément au ramonage mécanique et peut être réalisée par soi-même. Mais attention, sa réalisation ne permet pas l’octroi d’un certificat de ramonage et n’a aucune valeur aux yeux des assureurs.

Le ramonage mécanique reste donc la méthode la plus efficace. Malgré un ramonage chimique, les deux ramonages mécaniques par an sont obligatoires dans le cas d’une cheminée classique. Le prix d’un ramonage varie selon la région et le prestataire. Mais en moyenne, comptez entre 40 et 80 euros. Enfin, pour assurer la pérennité de votre chauffage, évitez de brûler autre chose que du bois sec et dur.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *