Pompe de relevage ou pompe de surface : les critères pour bien choisir

relevage-criteres-surface-choisir

Entre pompe de relevage et pompe de surface, le choix n’est pas toujours évident au premier abord. Alimenter une habitation, arroser de grandes surfaces, récupérer l’eau de pluie… Selon l’usage la pompe utilisée ne sera pas la même. On fait le point sur les critères à prendre en considération dans le choix de votre pompe.

Choisir une pompe de relevage

La pompe de relevage, aussi appelée pompe de refoulement, est un équipement indispensable pour évacuer vos eaux claires, mais aussi vos eaux chargées. Elle peut non seulement être utilisée dans un cadre de pompage professionnel, mais aussi pour des logements indépendants ou collectifs.

La pompe de relevage est très utile pour le pompage des eaux de pluie retenues dans un bassin par exemple, mais aussi pour vider une piscine ou utiliser l’eau d’un puits. Par ailleurs, l’installation d’une pompe de relevage pour les eaux chargées se pose dans une station de relevage ou un regard. On parle d’eaux chargées lorsque le liquide contient des particules solides de plus de 5 mm. Une pompe ainsi disposée permet d’obtenir un équipement compact pour relever les eaux chargées. Par eaux chargées, on entend les eaux sales des WC, des lavabos, de la machine à laver le linge, du lave-vaisselle… C’est un dispositif de choix lorsque le réseau d’assainissement collectif n’évacue pas vos eaux chargées. La pompe de relevage permet un assainissement individuel et fait le relais entre les eaux usées et les égouts.

La pompe de relevage immergée présente l’avantage d’éviter les désamorçages. On dit qu’une pompe de filtration se désamorce quand il n’y a plus d’eau dans le circuit. Elle n’aspire donc plus l’eau de la piscine au travers de la poche filtrante : la filtration ne se fait plus. Si la pompe de filtration se désamorce quand elle est en marche, elle va alors fonctionner sans eau. Ceci pourra induire la surchauffe du moteur et donc abîmer, à terme, le dispositif. La pompe de relevage est aussi intéressante, car son bruit est réduit par rapport aux pompes non immergées. Enfin, le risque de gel est également très limité pour cette même raison. Vous trouverez des nombreux modèles de pompes de relevage dans des magasins spécialisés et sur des sites web comme pompe-moteur.fr, spécialiste français du moteur électrique et de la pompe à eau. Vous y trouverez des pompes pour puits, des pompes de relevage, des pompes de surface, des cuves et réservoirs, des accessoires pour pompes, des ventilateurs et des accessoires électriques…

relevage-criteres-surface-choisir-pompe

Opter pour la pompe de surface

La pompe de surface est un dispositif -généralement autoamorçant à l’aide d’un clapet anti-retour, donc qui s’enclenche seul- permettant une aspiration allant jusqu’à 7 ou 8 mètres de profondeur au maximum. Elle est adaptée pour pomper l’eau d’un récupérateur d’eau de pluie, l’eau d’un bassin, d’une rivière ou tout autre point d’eau. Ce type de pompe a un débit de 20 à 80 litres par minute et sa pression est d’environ 3 à 5 bars. La pompe de surface vous permettra notamment d’arroser votre jardin, de remplir une cuve ou une piscine, mais aussi d’alimenter divers appareils ménagers tels que le lave-vaisselle, les lavabos ou encore les WC.

Il conviendra généralement de lui ajouter un surpresseur pour alimenter toute une habitation. Ceci permettra notamment un meilleur contrôle de la pression qui restera alors plus constante. Ce type de pompe bénéficie d’un encombrement réduit et elle peut être facilement branchée puis débranchée. On pourra également la déplacer sans problème et l’entreposer dans un garage si elle n’est pas utilisée. Elle peut être adaptée pour une utilisation ponctuelle, en été par exemple, et pour traiter des eaux de tous types. Attention, si vous l’utilisez l’hiver, il conviendra de la protéger du gel en la plaçant dans un abri adapté. Pensez aussi qu’elle pourra être un peu bruyante en comparaison à la pompe de relevage.

Les autres critères à prendre en considération dans le choix de votre pompe

Au-delà du type de pompe utilisé, d’autres critères seront à prendre en compte pour le choix d’une pompe de jardin : la pression, le débit nécessaire, la hauteur de refoulement… Pour de l’arrosage, la pompe devra proposer un débit compris entre 1m3 et 4m3/h selon la surface du terrain. Si vous utilisez votre pompe pour alimenter votre maison en eau, le point de sortir devra au minimum avoir un débit de 2m3 par heure. Le débit pourra aussi être exprimé en gallons par minute (GPM) ou en litres par seconde.

Nombre de points d’arrosage, pression et hauteur d’aspiration

Le nombre de points d’arrosage entrera également en ligne de compte dans le choix de la pompe. Concernant la pression, il est à noter que plus le tuyau est gros, moins la pression sera importante. De la même façon, la pression diminuera aussi avec la longueur du tuyau. Ainsi, pour être certain que la pression de votre pompe soit suffisante, optez pour un modèle de 2 bars minimum. La hauteur d’aspiration, c’est-à-dire la hauteur entre l’entrée du tuyau d’aspiration et la pompe, est aussi un critère très important. On estime qu’au-delà de 10 mètres, il faudra opter pour une pompe immergée.

Hauteur de refoulement, longueur du circuit et présence de réservoir

On choisira aussi le modèle de sa pompe selon la hauteur de refoulement, soit la hauteur entre la pompe et la sortie du tuyau de refoulement. Enfin, il conviendra de prendre en compte la longueur du circuit et les pertes en charges, ayant un lien avec les obstacles présents sur le circuit tels que les vannes ou les coudes. Le modèle de pompe choisi pourra aussi dépendre de la présence ou non d’un réservoir de refoulement. Ce dispositif pourra en effet modifier un peu la pression de la pompe.

La pompe de relevage et la pompe de surface sont donc des systèmes différents avec des avantages qui leur sont propres. Vous pourrez notamment définir le type de pompe à utiliser selon l’usage souhaité (arrosage, profondeur d’aspiration supérieure ou inférieure à 8 mètres, évacuation vers les égouts, utilisation l’hiver…) et le type d’eau à traiter (eaux propres ou chargées).

Par ailleurs, si la pompe est installée dans un milieu où circulent les rats, il est important de vérifier les câbles d’alimentation pour voir s’ils n’ont pas été endommagés. La panne de votre pompe de relevage peut ainsi être liée à plusieurs facteurs. Ces conduits internes peuvent être obstrués ou elle peut être attaquée par la rouille et le tartre… Selon l’origine de la panne, les solutions ne sont pas les mêmes. Il existe différentes méthodes pour dépanner votre pompe de relevage selon les différents cas qui peuvent se présenter. Tenez également compte des différents conseils pour assurer un bon entretien de votre pompe de relevage pour lui garantir une meilleure longévité.

Rate this post

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *