Parement de mur extérieur pour votre façade

Le parement fait partie, au même titre que le crépi ou le bardage en bois, des revêtements extérieurs les plus appréciés. Isolant et élégant, il décore et protège les habitations. Cela dit, il existe de nombreuses interrogations sur la procédure concrète de parement d’un mur extérieur. Découvrez dans cet article un gros plan sur le revêtement extérieur du mur de votre façade.

Parement du mur extérieur : est-ce bien nécessaire ?

La construction d’une habitation est une tâche complexe qui nécessite de faire attention à de minutieux détails. De nombreuses personnes accordent le plus grand soin à la décoration intérieure, au revêtement du sol et de l’intérieur au détriment du mur extérieur de la façade.

Bien que cela puisse sembler logique de base, il faut dire qu’il s’agit d’une erreur fatale. Que ce soit pour le revêtement classique ou le parement, il présente de nombreux avantages. Le plus évident est l’esthétique. Il est complètement inutile de concevoir un chez-soi zen avec une décoration parfaite si l’extérieur ne reflète pas les goûts du propriétaire.

La différence entre l’intérieur et l’extérieur pourrait créer un contraste assez saisissant. Parer convenablement la façade extérieure de son domicile est donc indispensable pour donner un nouvel aspect à la maison. Aussi, le parement du mur extérieur permet d’améliorer l’isolation thermique du domicile.

En effet, lorsqu’il est bien posé, le revêtement extérieur recouvre complètement le bâtiment et réduit les pertes d’énergie. Cela engendre un meilleur confort de vie ainsi qu’une température clémente pendant les saisons extrêmes. Ainsi, le parement mural et isolant pour les finitions de façade est une aubaine pour les particuliers en cas de rénovation.

Quels matériaux utiliser ?

Vous l’aurez donc compris, revêtir ou parer convenablement la façade du mur extérieur de votre maison est une obligation. Cela dit, il n’est pas toujours évident de choisir le parement qui convient le mieux. Si certains préfèrent les plaquettes en pierres, d’autres préfèrent le béton.

Le parement en pierre

Comme précédemment évoqué, le parement du mur extérieur rehausse l’éclat d’une maison. Il est alors impératif de le choisir en fonction du goût et de la décoration intérieure.

Les parements en pierres sont généralement présentés sous forme de plaques murales avec un côté esthétique et un côté à coller au mur. Il s’agit d’un matériau élégant, sobre et raffiné qui donne un aspect pittoresque au domicile. Selon la matière de conception, ils peuvent offrir des styles différents. Ainsi, l’ardoise présente un style contemporain alors que le granit dénote un cadre moderne et zen.

Le quartz quant à lui s’insère parfaitement avec la déco design des maisons modernes tandis que le calcaire fournit un spectacle inouï lorsqu’il est utilisé pour des maisons sur la berge.

Le parement en béton

Si le parement en pierre est particulièrement beau et moderne, celui en béton offre de plus belles possibilités. Le plus souvent, le parement en béton est teinté à la masse et contient d’autres matériaux comme des pierres naturelles.

Doté d’une multitude de teintes et de finitions, le parement en béton offre la possibilité de créer des contrastes très intéressants. Il faudra toutefois accorder une attention particulière aux briques foncées qui pourraient poser des problèmes en cas de températures extrêmes.

Comment poser les plaques de parements ?

Une fois le choix du type de parement effectué, il faut entamer la pose des plaques. Cela dit, il s’agit d’une opération sensible. Il est donc préférable de faire appel à un professionnel.

Toutefois, si vous désirez le faire vous-même, il faudra :

  • préparer les supports ;
  • coller les plaques ;
  • et faire les finitions.

La préparation du support consiste à faire un calepinage de la zone, à brosser et à nettoyer le support. Comme pour l’isolation avec du bardage alu, le calepinage permet de se faire une idée des découpes et de la configuration de la zone afin de vérifier si l’horizontalité du sol correspond.

En cas de pente, il faudra veiller à placer un tasseau horizontal au niveau de la ligne supérieure du bas. Il faudra aussi poser les cales entre les plaques et le sol. Le collage des plaques se fait grâce à un mortier. Pour le réaliser, il faut verser la poudre dans l’auge et la mélanger.

Attention, il est impératif de respecter les doses prescrites par le prestataire. Ensuite, il faut débuter la pose par la rangée la plus basse. Astuce 1 : Installez des cales en bois au sol pour éviter l’humidité qui pourrait affecter les plaques.

Puis, il faudra exercer une légère pression pour fixer les plaques et procéder rangée par rangée. Astuce 2 : Dans un souci esthétique, réalisez des poses par joint décalé. Le rendu est bien meilleur.

Les finitions quant à elles consistent à découper les plaquettes de trop à la fin des rangées et à retirer les excès de colle. En cas de résistance, il est conseillé de se servir d’une meuleuse avec un disque en diamant. Pour finir, il faudra laisser solidifier pendant au moins trois jours.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *