EDF : quelles formalités accomplir lors de la cession d’un bien immobilier ?

Certaines démarches s’imposent dès la conclusion de la vente d’un bien immobilier pour prévenir des conflits ultérieurs. Elles évitent également à l’acquéreur de se retrouver dans l’obscurité au moment d’intégrer sa nouvelle résidence.

Les obligations de l’ancien propriétaire

Après la confirmation de la vente, il doit notifier à EDF sa volonté de résilier le contrat d’électricité en cours. Il communique à l’opérateur toutes les informations nécessaires pour mettre légalement fin à son engagement. Cela peut s’effectuer dans une agence physique, au téléphone ou en ligne. Il devra surtout indiquer la nouvelle adresse à laquelle EDF pourra lui transmettre la dernière facture. La résiliation de son contrat devient officiellement effective dès qu’il règle le solde dû. EDF a prévu les démarches et les modalités pour changer le propriétaire d’un compteur. Rendez-vous sur la plateforme fournisseurs-energie.fr pour en savoir plus.

Les obligations du nouvel occupant

La souscription d’un contrat s’impose avant l’intégration des locaux au risque de se retrouver dans l’obscurité. Deux situations se présentent généralement.

  • L’acquéreur accomplit personnellement cette formalité. Cela intervient si ce dernier souhaite habiter la résidence.
  • Le nouveau propriétaire peut également déléguer cette tâche à un locataire.

Dans tous les cas, l’occupant choisit librement son opérateur. Il s’engage avec l’entreprise qui offre les meilleures conditions après avoir étudié les différentes propositions des fournisseurs alternatifs. Sa sélection devra prendre en compte le prix du kilowatt, le tarif d’abonnement, le bonus de bienvenue et les modalités de résiliation. Si nécessaire, sortez votre calculatrice pour effectuer des simulations avant de vous engager avec un opérateur.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *