Éclairage extérieur : comment mettre en valeur ses végétaux ?

Le jardin fait partie des endroits les plus appréciés de la maison. En effet, on peut en profiter aussi bien le jour que la nuit, surtout en été lorsque les soirées sont assez douces. De ce fait, il est important d’y aménager un système d’éclairage afin d’en profiter à n’importe quel moment de la journée. De plus, quoi de mieux qu’un bel éclairage pour mettre en valeur vos plantes ! Nous vous invitons à lire cet article pour découvrir comment valoriser au mieux vos végétaux grâce à un éclairage extérieur.

Installez un éclairage extérieur pour profiter de votre jardin la nuit

Considéré comme un espace de détente et de partage en famille ou entre amis, le jardin est parfois l’espace le plus attrayant d’une maison. Il est principalement caractérisé par des végétaux qui représentent son essence réelle. Ainsi, les végétaux occupent une place importante au cœur d’un jardin. Que ce soit à l’entrée de votre maison, près de la terrasse ou encore le long des cheminements, ils apportent un effet unique à votre maison.

Cependant, lorsqu’il fait nuit, il est impossible de profiter de la vue qu’ils offrent. L’éclairage extérieur devient alors un allié incontournable pour vous permettre de valoriser vos plantes. En plus de sécuriser vos déplacements, il vous permet de donner du cachet à votre jardin et donc d’en profiter le plus longtemps que possible.

L’éclairage extérieur optimise l’architecture de vos plantes et révèle subtilement la structure des différents massifs. Toutefois, il convient de choisir le bon équipement, d’identifier le type d’éclairage, la puissance des lampes et surtout de respecter la norme électricité. Pour installer un système d’éclairage dans votre jardin, vous pouvez par exemple contacter Lumihome, un spécialiste de l’éclairage extérieur et également l’un des pionniers de l’éclairage LED.

éclairage extérieur

Des astuces pour éclairer les végétaux et les mettre correctement en valeur

Il existe différentes manières pour mettre en valeur vos végétaux à l’aide d’une source de lumière. Parmi les différents types d’éclairage, vous pouvez opter pour :

  • des bornes
  • des encastrés dans le sol
  • des spots pour un éclairage bien dirigé
  • des luminaires plantés dans le sol

Le choix du type d’éclairage n’est pas toujours aisé, puisqu’il faut considérer le sujet à éclairer, la puissance ou encore la température de la couleur de la source de lumière.

Des bornes et des spots pour les paillis vivants et les végétaux isolés

Pour des plantes couvre-sol (aussi appelées paillis vivants) ou des massifs de végétation, vous pouvez utiliser des bornes en plus d’un grand-angle pour une lumière bien diffuse sur les plantes. En outre, si vos arbres, arbustes ou pots sont isolés, il est possible d’utiliser des spots ou des encastrés de sol afin de bien les mettre en valeur.

Des spots avec faisceaux lumineux étroits pour des arbres colonnaires

Pour choisir le luminaire et sa puissance, il faut connaître la silhouette et la taille du végétal à éclairer. Vous devez penser à mettre en valeur sa silhouette à travers un parfait mélange de lumière et d’ombre. En effet, pour les arbres fastigiés ou colonnaires par exemple, il faut faire preuve de minutie.

Ces arbres (l’arbre caramel ou le cyprès par exemple) sont hauts et rendent difficile la gestion de l’ombre. Pour réussir leur éclairage, vous pouvez installer un spot avec un faisceau lumineux étroit près du tronc. Ce dernier aura pour but de créer des effets de reliefs et d’ombres sur les branches et le tronc.

Un éclairage puissant pour des arbres à feuillage développé

Par ailleurs, pour des arbres étalés et au feuillage assez développé, vous aurez besoin d’un éclairage puissant fourni par une source lumineuse reculée. Vous pouvez également y ajouter un angle assez ouvert pour créer un effet d’aplat de lumière. L’essentiel est de pouvoir trouver l’équilibre entre les différents éléments.

D’autres conseils pour attirer l’attention sur vos plantes et vos arbres

Pour les arbres en périphérique, l’éclairage permettra d’élargir le champ de vision. Les encastrés de sol sont appropriés si vous voulez attirer plus l’attention sur vos végétaux. Toutefois, si vous utilisez des spots, il est conseillé de camoufler la source de lumière avec des murets ou des rochers afin de valoriser uniquement l’éclairage de la plante.

Quelles sont les caractéristiques des luminaires à utiliser pour son éclairage extérieur ?

Particulièrement adaptés à un usage extérieur, les LEDs sont de plus en plus utilisées de nos jours. En plus d’être économiques, elles ont une durée de vie élevée (entre 30 000 et 50 000 heures d’utilisation) et surtout ne dégagent pas de chaleur. Toutefois, pour les utiliser plus longtemps, vous pouvez définir une plage horaire à votre éclairage.

La température : une caractéristique déterminante dans le choix de votre LED

Les températures de couleur disponibles pour les LEDs sont entre autres :

  • l’ambre (2000/2200 °K) ;
  • le blanc chaud (2700/3000 °K) ;
  • le blanc neutre (4000 °K) ;
  • et le blanc froid (6000/6500 °K).

Pour mettre en valeur l’écorce des arbres, il convient de les éclairer avec des tons chauds. Par exemple, pour les arbres qui possèdent un dessous de feuillage argenté, il faut opter pour des températures variant entre 4000 °K et 6500 °K.

Considérez l’Indice de Rendu des Couleurs pendant votre choix.

L’Indice de Rendu des Couleurs (IRC) fait partie des caractéristiques qu’il faut considérer dans le choix de votre luminaire. Il est compris entre 0 et 100 et définit la capacité de votre luminaire à rendre les couleurs tout en n’altérant pas les teintes.

Ainsi, pour profiter d’un éclairage de qualité après le coucher du soleil, vous pouvez choisir des LEDs ayant un IRC compris entre 90 et 95. Aussi, vous devez choisir la puissance de vos LEDs en tenant compte de vos besoins. À titre d’exemple, pour ne pas être ébloui, il est recommandé d’opter pour de petites LEDs réparties dans le jardin.

Quelles sont les normes qui régissent l’éclairage extérieur ?

La principale norme qu’il faut connaître et respecter dans le cadre de l’éclairage extérieur est la norme électrique NF C 15-100. Généralement, l’indice minimal de protection d’une source de lumière à l’extérieur est de 44. Par exemple, pour les luminaires installés dans le sol, l’IP est de 67 ou 68.

De plus, pour la mise en œuvre d’un système d’éclairage, il est nécessaire de réaliser un réseau d’éclairage. Ainsi, pour réaliser le câblage des luminaires, il faut utiliser un câble R02V. Ce dernier doit être installé dans une gaine de TPC 40 et enfoui dans le sol à une profondeur de 20 cm.

Vous devez également opter pour des boitiers de raccordements étanches afin de connecter l’ensemble de vos luminaires. Un disjoncteur installé dans un tableau de répartition électrique sera aussi utile pour protéger votre ligne électrique.

En somme, l’éclairage extérieur est un outil important pour mettre en valeur ses végétaux une fois la nuit tombée. Vous devez choisir votre type d’éclairage et vos luminaires en fonction des caractéristiques de vos arbres et de vos plantes. Enfin, l’installation doit respecter certaines normes pour votre sécurité et celle de votre entourage. Pour ce faire, il est recommandé de contacter les professionnels du domaine afin de concevoir un bon projet d’éclairage pour votre jardin.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *