Test du détecteur thermique Bosch PTD1

detecteur-laser-pont-thermique

Le détecteur thermique Bosch PTD1, c’est un peu comme l’Ipad à ses débuts : un accessoire cool mais dont on ne pouvait estimer l’utilité avant de l’avoir utilisé et … forcément adopté.

Chanceux que je suis, après le test du niveau laser Quigo, me voici en possession du détecteur thermique PTD1 de Bosch.

Mon avis dans cette revue complète, pour toi public.

1- Utilité du détecteur thermique

detecteur-pont-thermique-bosch-ptd1

detecteur-thermique-bosch-ptd1

Tout d’abord, à quoi sert ce détecteur thermique ? Outre la mesure de la température d’une surface (de -20 à 200 degrés), le détecteur thermique permet de mesurer les écarts de température entre une surface et la température ambiante (de -10 à 40 degrés), vous me suivez ?

Si l’on constate un grand écart de température entre une pièce et une portion de mur, on peut affirmer sans trop se tromper que vous êtes la victime d’un pont thermique.

Le détecteur thermique laser Bosch vous permet donc de repérer les ponts thermiques, mais ce n’est pas tout !

En plus de la température de surface et ambiante, il est capable de mesurer l’humidité relative de l’air et donc de détecter les endroits propices aux moisissures.

3 usages :

  • Mesurer la température d’une surface
  • Détecter les ponts thermiques
  • Repérer les risques de moisissures

faisceau-laser-detecteur-thermique-bosch-ptd1

2- Fonctionnement du détecteur thermique

Son fonctionnement est d’une simplicité déconcertante.

Brandissez le “pistolet” en direction de la surface et appuyez sur la gâchette. Le laser s’allume et mesure la surface choisie selon le mode sélectionné (température – Pont thermique – Moisissures). Une simple pression de la gâchette permet une mesure rapide en 1 à 2 secondes.

Il est également conseillé de sélectionner l’émissivité de la surface en question grâce au bouton situé sous l’écran du détecteur :

  • Emissivité élevée : béton, brique, stuc, mortier, parquet, carrelage, bois, caoutchouc, etc.
  • Emissivité moyenne : granit, pavé, céramique, cuir, papier peint, etc.
  • Emissivité faible : porcelaine, liège, coton, etc.

Une fois la mesure simple effectuée, le laser s’éteint. Observez les résultats sur l’écran.

detection-pont-thermique

laser-detecteur-thermique

Il est également possible de procéder à une mesure continue. Il vous suffit de maintenir la gâchette pressée et de promener le laser sur la zone.

Le mode température ne vous donne qu’une mesure.

Le mode pont thermique vous renseigne sur la température de la surface et la température ambiante :

  • Si le voyant de signalisation est vert, la différence de température est faible, tout va bien.
  • Si le voyant est jaune, vous êtes à la limite du point thermique.
  • Si le voyant est rouge, il y a un pont thermique.

Detecteur-pont-thermique-bosch

Le mode “sus à la moisissure” analyse l’humidité relative de l’air, la température ambiante et celle de la surface pour calculer la température de rosée. Comme dans le cas du mode pont thermique, le voyqnt de signalisation est là pour vous indiquer l’étendue ou non des dégâts.

detecteur-laser-pont-thermique

3- Avis sur le PTD1 et conclusion

Vous l’aurez compris, le détecteur thermique Bosch est votre nouveau meilleur ami. De faible encombrement, il vous sera d’une grande utilité aussi bien chez vous que lors de la visite d’un bien immobilier convoité.

Seule ombre au tableau, on aurait apprécié un système de sécurité pour éviter que les enfants puissent trop facilement allumer le laser.

 

Test du détecteur thermique Bosch PTD1
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *