Revoir l’isolation de sa maison

isolation de la maison

Assez des ponts thermiques, des notes de chauffage salées, de l’inconfort thermiques, des variations de température des pièces de la maison ? Il est grand temps de revoir l’isolation de sa maison.

Revoir l’isolation, ok, mais commençons par mieux connaître l’ennemi : la déperdition.

En général, la déperdition thermique d’une maison non-isolée (type enduit extérieur – parpaing – enduit plâtre intérieur) se répartit ainsi :

  • 30% par le toit
  • 15% par les sols
  • 15% par les murs
  • 15% par les fenêtres

Si les 3/4 de la déperdition s’effectue via les parois, 5% sont dues aux laisons structurelles et ponts thermiques et 20% au renouvellement de l’air.

Isoler la toiture

La vapeur d’eau générée par votre présence dans la maison nécessite un traitement particulier. Cette humidité est évacuée via la VMC mais une isolation “à l’ancienne” (qui ne laisse pas respirer) couplée à une mauvaise étanchéité va créer une concentration plutôt néfaste.

On privilégiera donc des matériaux respirants (à l’instar des textiles utilisés pour les vêtements de sport) créant une absorption de la vapeur d’eau qui sera tranquillement évacuée vers l’extérieur.

Pour lutter contre la chaleur de l’été, on utilisera un isolant capable d’emmagasiner la chaleur et de la restituer plus tard pour palier au décalage jour/nuit. Les panneaux de fibres de bois, les copeaux ou la ouate de cellulose seront vos amis. L’idéal serait également de cumuler avec une toiture végétalisée.

Toit vegetal

L’isolation intérieure des murs

Jugée plus facile, plus rapide et moins onéreuse, l’isolation des murs par l’intérieur est très utilisée dans le cadre de rénovations ou plus généralement dans les nouvelles constructions.

On recours alors à l’une des techniques suivantes :

  • L’isolation sous ossature métallique qui consiste à poser une laine de verre semi-rigide sur tout les murs. Les rails de métal plaquent la laine de verre sur le mur et on ajoute une plaque de parement.
  • L’isolation par doublage collé isolant dont la technique résulte du collage d’un isolant (laine de verre par exemple) à une plaque de plâtre. Attention toutefois à la nécessité d’avoir des murs plans car on ne peut récupérer les irrégularités.

 

L’isolation extérieure des murs

Ce mode d’isolation permet non seulement de ne pas grignoter la surface intérieure mais en plus de supprimer les ponts thermiques.

Pour isoler les murs par l’extérieur, on peut :

  • Projeter un enduit hydraulique sur un isolant posé sur le mur
  • Poser un enduit sur l’isolant
  • Poser des parements

Un avantage intéressant de l’isolation des murs par l’extérieur reste celui de pouvoir effectuer cette tâche sans bouleverser sa vie dans la maison puisque les travaux ont lieu à l’extérieur.

En conclusion, en matière d’isolation comme dans la vie, on prend froid par les extrémités, veillez donc à analyser votre propre situation de perte thermique dans un premier temps pour trouver la solution la plus appropriée à votre situation et budget.

Revoir l’isolation de sa maison
Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *