Les types de métaux : utilisations et propriétés

les metaux

Le travail du métal n’est pas plus compliqué que le travail du bois à condition de savoir manier les bons outils.

Avant toute chose, faisons connaissance avec les différents types de métaux, leurs propriétés et leurs utilisations en bricolage.

Les trois grandes familles sont les alliages, les métaux ferreux et les métaux non-ferreux.

Alliages

Combinaisons de deux ou de plusieurs métaux et d’éléments divers. Deux sortes d’alliages : ferreux, comme les aciers spéciaux à base de nickel, de chrome ou de tungstène; non ferreux, comme le laiton, le bronze ou les alliages d’étain.

Métaux ferreux

Composés de fer carbone avec addition, en petites quantités, d’autres métaux ou d’éléments divers. La fonte, le fer forgé, l’acier doux et l’acier au carbone ferreux.

Métaux non-ferreux

Métaux contenant peu de fer ou n’en contenant pas du tout, comme le cuivre, le plomb, l’étain, l’aluminium, le zinc.

definition-metaux

Acier doux

Fer contenant 0.1% de carbone au maximum.

Il se travaille facilement, se cintre, se plie, se lime et se perce bien. L’acier doux se soude et se brase facilement. On le protège avec de la peinture ou un vernis.

Utilisations : barres, tiges, tôles, profilés laminés et cornières, écrous, boulons, vis et tubes.

Acier inoxydable

Acier contenant du chrome ou du nickel.

Il résiste à la corrosion, qualité qui peut disparaître à haute température. L’acier inoxydable est très résistant mais difficile à travailler. Il peut se souder ou se braser.

Utilisations : coutellerie, cuves de machines à laver, châssis d’ameublement.

Aciers spéciaux et d’outillage

Ils sont de composition variée, plus durs que l’acier doux. Difficiles à limer et à découper, ils peuvent être soudés et brasés, trempés et revenus, pour obtenir un bon tranchant. Ils peuvent rouiller facilement, on les protégera alors avec de l’huile ou de la graisse et en peignant les parties non-coupantes.

Utilisations : scies, ciseaux, fers de rabots, couteaux, têtes de marteaux, ressorts.

Aluminium

L’aluminium est un métal pur. Il est léger et résiste à la corrosion. Il peut être cintré, modelé, limé ou scié aisément mais ne peut être soudé qu’avec des soudures spéciales.

Il peut également être poli à la perfection et n’a pas besoin de protection à l’intérieur.

Utilisations : batterie de cuisine, réflecteurs, feuilles d’alu ménager, tubes, boîtes.

Bronze

Cuivre contenant de l’étain.

Le bronze est très résistant à la corrosion. Il peut être limé, scié, cintré, ciselé, soudé et brasé.

Utilisations : éléments de pompes, accessoires pour la marine, engrenages, coussinets.

Cuivre

Métal pur, il se modèle et se cintre aisément. Il doit être recuit en cours de travail prolongé car il durcit très vite. Il est aisé de le souder, de le braser, de le polir mais il se ternit à l’air. Il faut le protéger à l’aide d’un vernis transparent.

Utilisations : canalisations (ce n’est plus le cas dans les constructions récentes), ustensiles de cuisine, électricité et décoration.

cheminée en cuivre

Duralumin

Aluminium contenant du cuivre et d’autres métaux.

Presque aussi résistant que l’acier doux mais trois fois plus léger, le duralumin se cintre, se plie et se travaille facilement. Il ne peut être soudé par les procédés habituels. Pour l’usage extérieur, on le peindra afin de le protéger.

Utilisations : pour tout ce qui demande résistance et légèreté, rayonnages, pieds de chaises, poulies, rivets, revêtements.

Étain

Métal pur, il est très doux, malléable et bénéficie d’une grande résistance à la corrosion.

Utilisations : base d’alliages et de revêtements pour l’acier doux, il est rarement utilisé pur.

Fer-blanc

Acier doux, soit étamé (fer-blanc), soit recouvert de zinc (galvanisé).

Très souple, on en fait facilement des boîtes, des cylindres et des tubes. Il nécessite une soudure tendre.

Si la surface s’écaille, le fer mis à nu se rouille à l’air.

Utilisations : ustensiles de ménage, moules à pâtisserie, gouttières, bassines, conduits d’aération.

Fer forgé

Fer contenant 5% ou plus de scories de silicium.

Malléable, il se modèle et se cintre à chaud et à froid. On peut le scier, le ciseler, le limer, le percer, le braser et le souder. Il se protège de l’oxydation avec de la peinture ou de la cire.

Utilisations : objets décoratifs telles que grilles, portes et chaînes.

Fonte moulée

Métal ferreux contenant 4% de carbone environ et des traces de silicium, manganèse et phosphore.

La fonte moulée est fragile mais avec une croûte très dure. Elle se casse sous l’effet d’un choc ou d’une chute. Il peut être scié, limé ou percé mais se brase et se soude difficilement. Elle se rouille lentement à l’air.

Utilisations : blocs de cylindres, segments de pistons, corps d’étaux et grilles de foyers.

Laiton

Egalement appelé cuivre jaune, le laiton est un cuivre contenant de 20 à 40% de zinc.

On utilise le laiton en feuille à différents stades d’écrouissage, depuis le doux jusqu’au plus dur. Il peut être chaudronné et mis en forme facilement. Il se durcit pendant le travail et doit être recuit pour un travail prolongé.

Le laiton en ruban peut être limé, scié, percé, cintré et soudé aisément.

Utilisations : robinetterie, décoration.

robinets-en-laiton

Plomb

Métal pur, il est lourd, mou et malléable. Le plomb se coupe et se travaille confortablement à froid. Il bénéficie d’une grande résistance à la corrosion due aux intempéries.

Zinc

Métal pur, assez dur mais cassant. Par sa structure cristalline, le zinc se cintre plus facilement dans un sens que dans l’autre. Le cintrage est meilleur après immersion dans l’eau bouillante. Il se soude à la soudure tendre.

Utilisations : le zinc perforé s’emploie pour les bouches d’aération, etc.

toit en zinc

Les types de métaux : utilisations et propriétés
4.5 (90%) 2 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *