Vacances, nouvelle voiture, études des enfants … Autant de postes à financer par différents moyens : remplir petit à petit un gros pot de pièces de monnaie, piocher dans le livret A, recourir à un  prêt à la consommation ou vendre un rein.

Qu’en est-il du prêt travaux ? Est-il adapté à tous les types de travaux ? Quelles sont les conditions d’un crédit travaux ?

Comme son nom l’indique, un crédit travaux est un produit dédié aux travaux. Ainsi, les conditions (taux notamment) seront plus avantageuses que pour un crédit qui n’a pas de réelles « motivations ».

Il s’agit d’un prêt octroyé aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires d’un montant maximum de 75 000 € pour financer des travaux.

Je pense que les organismes financiers ont tout intérêt à proposer ce type de formules car elles permettent de valoriser un bien et, au final, tout le monde est gagnant puisque vous valorisez votre patrimoine.

 

Quels travaux rentrent dans le prêt travaux ?

Contrairement à ce que l’on peut imaginer, le crédit travaux ne permet pas de financer uniquement des gros travaux ou des équipement coûteux. Il est tout à fait possible d’emprunter pour vous équiper en électroménager, décorer votre maison ou appartement mais également payer des prestataires (maçons, plombiers, électriciens, etc.).

 

Quel montant maximum est-il possible d’emprunter avec un crédit travaux ?

75 000 € ! C’est un plafond imposé par la loi. Au-dessus de cette somme, il faudra passer par un crédit immobilier

 

Comment ça marche ?

Contrairement à un prêt immobilier classique, le montant est versé sur votre compte et vous pouvez ainsi l’utiliser comme bon vous semble. Il vous sera tout de même demandé des justificatifs (factures) selon le montant demandé.

Comme pour tous prêts, le taux d’intérêts varie en fonction du montant emprunté, de la durée du prêt et … De votre capacité à négocier. Aussi, n’hésitez pas à comparer les crédits travaux.

Sachez également que vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours si vous changez d’avis à compter de la date de signature du prêt.

 

Zoom sur l’Eco-Prêt à taux zéro

Connaissez-vous l’Eco-PTZ ? Il convient de s’y pencher si vos travaux permettent de réaliser des économies d’énergie.

Il est issu du plan gouvernemental de rénovation énergétique de l’habitat. Sa vocation est de permettre de rénover les logements pour réduire la consommation d’énergie et réduire les émissions de CO2.

Vous pouvez l’obtenir sans conditions de ressources et, comme son nom l’indique, il n’y a pas d’intérêts.

Les conditions dépendent donc surtout du logement, qui doit dater d’avant 1990 et être une résidence principale, de la nature des travaux et de la société qui les exécute.

En effet, l’entreprise doit être certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les travaux acceptés sont surtout liés à l’isolation thermique (toit, murs extérieures, fenêtres), au chauffage et à la production d’eau chaude.

Vous pouvez emprunter maximum 30 000 € (20 000 € selon certaines catégories de travaux) pour des durées allant jusqu’à 15 ans.

Crédit : le bon plan pour financer ses travaux ?
Notez cet article