Comment peindre au pistolet à peinture

test-pistolet-airless

Les pistolets électriques haute pression (aussi appelés Airless) et les stations de peinture basse pression (HVLP pour Haut Volume d’air et Basse Pression) se démocratisent. Ces produits présentent de nombreux avantages notamment le gain de temps pour couvrir un mur ou toute autre surface, le temps de séchage, la maniabilité et l’économie de peinture pouvant avoisiner les 30 %.

Pour réussir vos peintures, il faut néanmoins apprivoiser votre pistolet. Il y a en effet “un coup à prendre” et des pièges à éviter. Nous avons testé pour vous, suivez le guide.

1- Préparer le chantier

Il est nécessaire de protégez les parties qui ne devront pas recevoir de peintures avec des bâches de protection et de l’adhésif de masquage.

Préparez la surface à peindre pour qu’elle soit propre, bien lisse, sèche et décapez l’ancienne peinture si besoin. Il est recommandé d’utiliser une sous-couche. La J6 de la marque Julien pour un mur en placo par exemple. A noter qu’il est souvent plus avantageux d’acheter un gros seau que deux petits.

2- Dégainer le pistolet

Montez votre pistolet en suivant les instructions données par le fabriquant et remplissez le réservoir. Il sera parfois nécessaire de diluer la peinture avec de l’eau notamment si vous utilisez une mono couche très épaisse mais un entonnoir spécial (viscosimètre) vous permettra de déterminer s’il est nécessaire de diluer la peinture. Il suffira de vous référer au manuel d’utilisation et de comparez le temps qu’a mis votre peinture pour passer de l’entonnoir au réservoir. Renseignement pris au service consommateurs de la marque de peinture Dulux Valentine, diluer la peinture à cette proportion n’a pas d’incidence sur la couleur et le rendu.

3- Peindre

Si vous utilisez un pistolet électrique haute pression, Airless, sachez que le bruit est certainement le plus gros désavantage. Imaginez un aspirateur 1800 watts tournant à plein régime … Et bien c’est encore un peu plus bruyant. L’avantage, c’est que la peinture au pistolet est très rapide, vous n’aurez donc pas à supporter ce bruit trop longtemps.

Une fois l’appareil allumé, faites des essais sur une planche en bois ou un carton avant de vous lancer sur la surface à peindre.

Tenez toujours l’appareil verticalement à 20 cm de la surface, votre bras doit se déplacer sans que le pistolet oscille. Si vous utilisez une stations HVLP, vous pouvez réduire la distance pour les petites finitions.

Procédez par bandes horizontales puis, au besoin, terminez par une seconde couche verticale.

Pour éviter les coulures, faites en sorte de ne pas vous arrêter ou relâchez complètement  la pression de la gâchette dès que vous êtes immobiles. Ainsi, le geste de gauche à droite pourrait se résumer à “Début mouvement-pression-relacher pression-Arrêter le mouvement”. Les pistolets Airless peuvent projeter parfois des morceaux de peinture qui ont séché sur la buse, soyez attentifs. Le rendu est très homogène.

4- Nettoyer le pistolet

Démontez le pistolet et nettoyez-le à l’eau. L’utilisation d’acétone est possible mais seulement si indiqué sur le mode d’emploi du pistolet.

BILAN

– La peinture au pistolet est réellement plus rapide.

– Nous avons estimé l’économie de peinture à plus de 35 % ce qui justifie l’achat du pistolet.

– Le temps de séchage est plus rapide.

– Le rendu est homogène, de qualité.

– Le bruit est assourdissant.

– Notre crainte concernant un brouillard de peinture partout dans la pièce ne s’est pas vérifiée. La projection de peinture en dehors de la surface à peindre est très raisonnable.

– Un gros moins concerne peut-être plus le produit acheté que le procédé en lui-même. La projection de petits grumeaux (un peu comme les grumeaux formés par le lait en ébullition) est un peu gênante.

Une sélection de pistolets à peinture à voir ici.

Comment peindre au pistolet à peinture
Notez cet article

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *