Un pont thermique est une zone touchée par une variation de résistance thermique, d’isolation. Les ponts thermiques trouvent généralement leur origine aux jonctions entre deux matériaux (aux angles des murs, entre un plancher et un mur, etc.).

Le résultat : une perte d’énergie de 5 à 10 % et une hausse du taux d’humidité pouvant générer de la moisissure.

Comment trouver des ponts thermiques chez vous ?

L’apparition de moisissures sur un mur est un bon indicateur. L’humidité peut avoir plusieurs causes mais un pont thermique est souvent à l’origine du problème.

L’idéal reste de faire procéder à une étude thermographique auprès d’un professionnel. La maison ou l’appartement est passé sous l’oeil d’une caméra thermique infrarouge qui mettra en lumière (en couleur d’ailleurs) les zones auxquelles apporter des améliorations énergétiques.

ponts thermiques

Les solutions contre les ponts thermiques

Une bonne isolation par l’extérieur prévient les risques de ponts thermiques et un échange de température trop important entre les parois intérieurs de l’habitat et les parois extérieures. Cependant, cette solution reste onéreuse.

Soigner les liaisons entre les matériaux d’isolation dans le cas d’une isolation intérieure.

Les matériaux d’isolation doivent présenter une résistance thermiques similaire pour éviter une cassure dans la continuité de l’isolation.

photo pont thermique

L’isolation du plancher est déterminante. La mise en place d’une dalle flottante  peut prévenir très efficacement les ponts thermiques.

Dans le cadre d’une construction, privilégiez des matériaux présentant de bonnes propriétés isolantes : béton cellulaire, argile expansé, brique monomur, etc.

Alors, si vous êtes dans une maison ou un appartement déjà construite et que vous n’avez pas prévu de placer une dalle flottante dans les jours à venir mais que l’humidité est un problème, occupez-vous des autres sources de perte énergétiques : vérifiez vos joints de fenêtres, votre VMC (lire l’article sur les VMC), installez un absorbeur d’humidité, etc.

Les ponts thermiques : origines et traitements
Notez cet article