Fischer, marque référence de la cheville, lance la première cheville bi-matière baptisée « DuoPower« .

Je vous entends d’ici : « Que peut-on bien inventer de nouveau en matière de cheville ? »

Je me suis posé la question (avec le même cynisme) en recevant quelques échantillons de chevilles DuoPower.

J’avais justement quelques trous à percer ce week-end et j’ai pu expérimenter ces nouvelles chevilles.

Mise à jour du 29 mai 2018 : deux ans plus tard, je n’utilise plus que ces chevilles pour mes petits travaux. Je n’ai rien trouvé de plus pratique !! 🙂

fischer-chevilles-duopower

Elles sont composées de deux matières : l’une molle et l’autre rigide. La combinaison des deux permet à la cheville de s’adapter à n’importe quel type de mur et il faut reconnaître que c’est assez génial !

Je n’ai donc pas eu à me soucier de la nature de mes murs et de chercher les bonnes chevilles.

fischer-duo-power-chevilles-duopower

Dans les matériaux pleins ou en alvéole, la cheville s’expanse et supporte 90 kilos.

fischer-cheville-duopower

Dans les matériaux creux, le bout de la cheville forme un nœud lors du vissage et bloque la cheville qui supporte 20 kilos.

fischer-cheville-duopower-023

Dans les matériaux de type placo, la cheville va s’adapter, déployer ses 4 ailettes pour supporter 15 kilos.

fischer-cheville-duopower-02

 

Fischer lance la première cheville bi-matière
Notez cet article